Defense des Berges de Seine

 

Notre boucle de la Seine dans la littérature et vue par les peintres

" Que peut-on désirer pour La Bouille, sinon la perpétuité de son enchantement ?

Or, il est à craindre qu'avec l'envahissement des usines et des malfaisances de l'industrie dans les communes avoisinantes, La Bouille ne se trouve à son tour menacée … à cause de sa proximité de Rouen et de sa situation au bord du fleuve.

Les prairies de Moulineaux qui se prolongent jusqu'à l'orée de son territoire (…)  ont fait envie aux bâtisseurs de hangars, dépôts, bâtiments en fer et ciment armé. (…)

Sans doute, des moyens de défense ont-ils été déjà prévus. La Commission Départementale des Sites de la Seine-Inférieure, notamment, a obtenu le classement de certaines parties des propriétés de M Maurice Cosserat (…)*. La mesure était bonne à prendre (…) La Bouille ne peut tolérer ni tare, ni souillure, sous peine d'être effacée de la carte touristique normande (…)

                "La Bouille, paradis touristique" d'Edmond Spalikowski. - 1936 
* Il s'agit du classement de la Vacherie en 1935
SahursLa Seine à La Bouille, coup de vent - Sisley 1894

 

La Seine à La BouilleLa Seine à La Bouille - Narcisse Guilbert (Peintre de l'école de Rouen)

"C' est un besoin qui naît avec le port de Rouen. Bien sûr, cela ne manque pas d'une certaine grandeur, ces grues insectes découpant le ciel, ces lourds cargos exotiques dormant devant l'empilement des containers, puis ces colonnes de fumée créant leur propre ciel. Avec la nuit, cela peut devenir presque féérique, une espèce d'enfer dantesque sur un ciel mauve orangé (…)

Passé Grand-Couronne, le désir vient d'une autre Seine. Alors, il y a cette courbe, et tout d'un coup la métropole industrielle s'abolit.

Pas tout à fait. Il en reste l'idée, la menace, qui vont rendre la suite précieuse, fragile et menacée. C'est dans cette disposition d'esprit qu'on arrive à La Bouille, au début du printemps…."

            "Des chemins nous inventent" Philippe Delerm

 

 

"La balade le long de la berge avait du charme. Des maisons de caractère dans des jardins toujours bien entretenus bordaient le chemin. Les gens pouvaient admirer la Seine de chez eux (…)

De la ou il marchait, X voyait des prairies, des berges boisées, de vieilles bâtisses, mais il apercevait également des portiques de chargement pour navire un peu plus loin. Il y avait là comme un échange impossible entre deux mondes, une discussion dans des langages différents qui rendait l'endroit insolite. X n'avait jamais constaté cela ailleurs.

La Bouille ressemblait à un halo de résistance, une bulle du passé faisant front face à la déferlante industrielle d'aujourd'hui."

                        Rouge Turner, 2012, Yvan Michotte

 

La Bouille F InnocentLa Bouille soleil couchant - Franck Innocent (Peintre né à Sahurs)
gauguin
Les falaises de La Bouille - Paul Gauguin 1884

« Vue de La Bouille, la lumière du matin sur les centaines de conteneurs empilés dans un désordre apparent donnait l’image d’immenses jouets de construction qu’un enfant géant aurait abandonnés avant de s’endormir."

"Mourir en Seine" Michel Bussi