Defense des Berges de Seine







Avenir de la peupleraie 2018-2023


En compensation de l'autorisation d'approfondissement du chenal de navigation (amélioration des voies d'accès) le Port se doit de réaliser des "mesures environnementales d'accompagnement" sur plusieurs sites.
Sur notre secteur : "les petites saules" à Sahurs (travaux achevés en 2019) et un nouvel aménagement de la peupleraie située sur Moulineaux et La Bouille.
La légitimité d'un nouveau projet paysager n'est pas remise en cause vu l'état des arbres mais cette peupleraie constitue actuellement un écran de verdure protecteur notamment depuis les hauteurs de La Bouille, vers la station de transit et la zone industrielle.






Nous avons alerté dès le début de ce processus sur la nécessité de prendre en compte cet élément. 
Notre association a été conviée à plusieurs réunions depuis 2018, aux côtés d'autres représentants associatifs, du Parc des boucles de Seine, de représentants de l'Etat (DREAL)...
Nous étions sans nouvelles depuis deux ans.
 
Le Port a en effet été obligé de faire des études de sol ..qui se sont révélées très mauvaises (étant donné la proximité des sédiments de dragage..). Cela ne surprend guère, malheureusement. Il y a quelques années les potagers familiaux de Moulineaux, cultivés depuis des décennies, avaient été évacués pour les mêmes raisons..
 
Plusieurs éléments du projet initial sont donc à revoir complètement :
-le projet de prolongement du fossé humide vers l'est sous la ligne à Haute Tension est abandonné (le Port ne veut supporter le coût de traitement et d'élimination des terres "non inertes" à excaver..)
-les arbres fruitiers prévus, notamment en bord de la D67, qui seraient impropres à la consommation, vont être remplacés par des essences ornementales
-le pâturage prévu est-il sanitairement concevable dans de telles conditions? Nous avons soulevé ce point. Sans réponse à ce jour. 
 
D'ici novembre 2023 tous les peupliers seront abattus. En plusieurs phases.
En février 2021 viennent d'être abattus en quelques jours, sous injonction de l'ONF qui les jugeait dangereux , tous les peupliers le long de la D67 menant de Moulineaux à La Bouille ainsi que ceux qui longeaient la station de transit. Voir la lettre de la Préfecture autorisant l'abattage en urgence des 285 peupliers

 
 



 
Les arbres en bord de Seine seront quant à eux préservés
 
Un itinéraire de promenade, et dans quelques années une véritable piste cyclable, rendront une partie de ces terrains autorisés au public.
 
Nous nous mobilisons sur ce dossier important, en ayant la chance de pouvoir s'appuyer sur les compétences et l'expertise de notre vice-président, professionnel en la matière.
 
La plantation de peupliers noirs et saules blancs en bordure de station de transit devrait être plus large et plus dense que prévu initialement notamment...
 
A suivre de près!

Les mesures d'accompagnement - " Extrait du document Comité de suivi - Bilan année 2020" (Port de Rouen - HAROPA)


Les analyses de sols relatives au projet de la valorisation paysagère de la peupleraie : note synthétique des résultats d’analyses physico-chimiques des matériaux sur place.

"Replantations Peupleraie" information reçue de la part du service environnement du Port de Rouen HAROPA le 1 avril 2021

"Le marché de travaux n’étant pas lancé à ce jour, les premières plantations ne seraient pas faites avant l’automne prochain au mieux.
Mr Blaise a bien modifié son projet suite aux recommandations de M. Moinier de la DREAL afin de limiter le côté trop rectiligne des plantations le long de la RD 67 et de la piste de randonnée.
Nous sommes passés en CDNPS avant-hier et attendons l’avis et éventuelles réserves afin de communiquer au COPIL les derniers éléments à jour (le projet a eu différentes « petites évolutions », je n’ai pas ressaisi le COPIL à chaque fois)."